Elaeagnus Goumi, ou meilleur chalef? (en faisant des fautes on écrirait ealeagnus, eleagnus, elagnus…)

-10 à -40°C*

3 à 12m *

* selon l’espèce: voir tableau comparatif à la fin

à l’OMBRE selon pfaf, mi-o selon les autres sources, et même en plein soleil selon toutes sources.

PERSISTANT,

Fruits mûrs en avril-mai dans un E. macrophylla où ils font 3cm de long et sont parfumés; Ou dans un E. ebbingei où ils mesurent 2cm. De septembre à novembre dans les umbellata et multiflora. (JD: je connais un specimen d’E. Ebbingei qui donne des fruits mûrs dès fin janvier ici en provence!)

A consommer blets pour éviter l’astringence de la peau.

rameaux parfois piquants (voir tableau), feuilles souvent jaunes en leur centre.

tous sols, même pauvres et même la sécheresse et le sel (mer), sauf l’Elaeagnus cordifolia qui ne tolère pas le calcaire. Réussit quand ils sont plantés sous les arbres qui sont devenus nus à la base (75), il est même un bon voisin car des bactéries sur ses racines produisent l’azote dont il a besoin, donc il ne concurrence pas l’azote dont ses voisins ont besoin!

goumi
goumi

Desription de l’E. Pungens (D’autres variétés plus douces sont comparées dans le tableau plus bas):

Fruit – crus ou cuits [105, 177]. Le fruit est ovale d’environ 15 mm de long [200]. De la taille d’un grand Cassis, mais la graine est assez grande [K]. Une belle saveur acidulée à pleine maturité, mais astringente si mangé avant [K]. Peut être transformé en conserves, boissons etc. [183].  Graines – crues ou cuites. Le goût rappelle vaguement d’arachide [K]. La graine contient 42,2% de protéines et 23,1% de matières grasses sur une base zéro humidité [218].

chalef
chalef x ebbingei

Incidence sur la santé: demandez l’avis de médecins pour savoir si ces informations s’appliqueraient ou non à votre cas particuier: « Le fruit de beaucoup de membres de ce genre est une source très riche en vitamines et minéraux, surtout en vitamines A, C et E, les flavonoïdes et autres composés bio-actifs. Il est aussi une assez bonne source d’acides gras essentiels, ce qui est assez inhabituel pour un fruit. Il est étudié comme un aliment qui est capable de réduire l’incidence du cancer et également comme un moyen de stopper ou inverser la croissance de cancers [214]. Les feuilles et les tiges sont utilisées dans le traitement de l’asthme, toux, diarrhée, hémorroïdes, etc. [147, 218]. La graine est utilisé pour traiter la diarrhée aqueuse [218]. La racine est astringent et est appliqué sur les plaies, des démangeaisons de la peau, etc. [147, 218]. »

Détails de culture:
Réussit dans la plupart des sols qui sont bien drainés [11, 200]. Tous PH sauf sols extrêmement alcalins [202]. Préfère un sol qui est peu fertile, réussit dans les sols pauvres et dans les sols secs [11, 200]. Il pousse bien dans les sols argileux lourds. Très résistant à la sécheresse et l’ombre [200]. Tolère l’exposition maritime [75]. Les plantes sont robustes à environ -15 ° C [200]. Ceci est une culture de fruits potentiellement précieux, fructification comme il le fait en Avril et Mai [K]. Il ya un certain nombre de variétés nommées [200, 202] et il ya donc beaucoup de possibilités pour améliorer la taille et la qualité des fruits par l’élevage sélectif. Cette espèce est notamment résistante aux champignons [88, 200]. Les petites fleurs ont un arôme doux, mais piquant. Étroitement liée à E. glabra [11]. Cette espèce a une relation symbiotique avec certaines bactéries du sol, ces bactéries former des nodules sur les racines et fixer l’azote atmosphérique. Certains de cet azote est utilisé par la plante en croissance, mais certains peuvent également être utilisés par d’autres plantes poussant à proximité [200]. Une excellente plante compagne, lorsque cultivé dans les vergers, il peut augmenter les rendements des arbres fruitiers jusqu’à 10%. fleurs parfumées

Multiplication


Graine semée de préférence dès la récolte [78]. Germe en 4 semaines ou 18 mois [K]. Les graines stockées peuvent être très lentes à germer, prenant souvent plus de 18 mois. Une stratification chaude pendant 4 semaines suivi par 12 semaines stratification froide peut aider [98]. Bon taux de réussite [78].

Boutures de bois mi-mûrs, 7 – 10 cm avec un talon, Juillet / Août. Bon pourcentage [78]. Il est préférable de prendre les boutures en Juin [202]. Boutures de bois mature de la croissance de l’année en cours, 10 – 12cm avec un talon, Novembre. Laissez pendant 12 mois. Passable à bon pourcentage [78]. Marcottes en Septembre / Octobre. Prend 12 mois [78].

Colonne de droite: comparaison avec d’autres elaeagnus: Par exemple, l’E. angustifolia et commutata et umbellata et multiflora et apparentés sont à feuilles caduques:

Par défaut, tous fixent l’azote, tolèrent tous sols même pauvres et souvent même très calcaires (chaux), tolèrent sécheresse, ont des feuilles persistantes… les grosses graines à coque fibreuse pourrait être mangée.

Attention ça envahit, choisir une hauteur inférieure à ses arbres voisins, et sans trop d’épines…

E. sarmentosa : graines également disponibles pour essais, pas décrit ci dessous.
Latin Name Common Name Family Synonyms Edibility Rating Particularités:
Elaeagnus angustifolia « Olivier de bohême », oleaster, Russian olive Elaeagnaceae E. argentea. non Pursh. E. hortensis. 4 7/7m, seulement au soleil; caduc aux ramilles très épineux; fruit 10mm doux lorsque BIEN mûr de juillet à septembre.

-40°C

Elaeagnus commutata Silverberry Elaeagnaceae E. argentea. non Moench. 3 3/1,5m au soleil, caduc

sans épines?

-40°C

Elaeagnus cordifolia Elaeagnaceae 5 4/4m, Ombre, fruit >20mm mûr en avril en angleterre, acide et astringent avant maturité.

Moindre tolérance froid, à définir, peut-être -8, -10°C?

tolère la chaux ou pas, dépend des sources

Elaeagnus formosana Elaeagnaceae 2 2m*

MO*, fruits 16mm d’avril à juin, semi persistant à -10°C ou + froid*  *selon Arven

tous sols même lourds

Elaeagnus fragrans Elaeagnaceae E. umbellata rotundifolia. Makino. 2
Elaeagnus glabra Elaeagnaceae 4 6m, Ombre, mo et soleil, sans épines

ovale 15mm mûr en mai,

tolèrerait pas la chaux, ni trop de gel

Elaeagnus gonyanthes Elaeagnaceae 2
Elaeagnus latifolia Bastard Oleaster Elaeagnaceae 3 3/3m,

soleil. peu tolérant au gel.

var. « So Shan » serait bonne

Elaeagnus macrophylla Chalef à grandes feuilles Elaeagnaceae 5  3m, OMBRE ou mi-o, Fruits doux 30mm mûrs avril goût arachide?, parfumé,  graine pouvant être mangée en quantités;

Sans épines!

-12°c selon: http://fr.hortipedia.com/wiki/Elaeagnus_macrophylla

Génome: http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0138727

Elaeagnus maritima Elaeagnaceae 2
Elaeagnus montana Elaeagnaceae 2
Elaeagnus multiflora « Goumi », Cherry silverberry Elaeagnaceae E. longipes.

bonne variété: « sweet scarlet »

5 3/2m, mi-o et soleil, fruit 10mm acidulé. Peu d’épines

caduc.

Mûrit en juillet selon Pfaf, mais sept oct selon une observation de sweet scarlett

-20°C, racines -30°C

Elaeagnus multiflora ovata « Goumi » Elaeagnaceae E. longipes. 5 3/2m, mi-o et soleil, fruit 10mm mûr en juillet acidulé. Peu d’épines. caduc

Le ssp. E. multiflora ovata. (Maxim.) Servettaz. produit des fruits bruns

-20°C, racines -30°C

Elaeagnus oldhamii Elaeagnaceae 2
Elaeagnus orientalis Trebizond Date Elaeagnaceae E. angustifolia orientalis. 4 12/6M! soleil, caduc

souvent apparenté à angustifolia, fruits 10mm mûrs en fin d’été en iran et turquie, fleurit plus rarement en angleterre

Elaeagnus parvifolia Autumn olive Elaeagnaceae E. umbellata parvifolia. (Royle.)Schneid. 4 4,5/3m, soleil, caduc

fruits 8mm mûrs sept à nov, fleurit quelques semaines après multiflora.

<-40°C

Elaeagnus pungens « Chalef piquant », Elaeagnus, Thorny olive, Thorny Elaeagnus, Oleaster, Silverberry, Silverthorn, Pungent Elaeagnus Elaeagnaceae 5 4/4m, OMBRE et soleil, parfois épineux, fruit 15mm acidulé en avril, goût arachide?

-15°C

Elaeagnus pyriformis Elaeagnaceae 2
Elaeagnus thunbergii Elaeagnaceae 2
Elaeagnus umbellata Autumn Olive Elaeagnaceae E. crispa. Bonnes variétés: garnet, jewel, ruby, 4 4/4m plein soleil, fruits minuscules à consommer blets de sept à oct

caduc

<-40°C

Elaeagnus x ebbingei Elaeagnus croisement de e. macrophylla et e. pungens, selon Elaeagnaceae syn E. submacrophylla

5 cultivars: http://www.pfaf.org/user/cmspage.aspx?pageid=61

5 5/5m, OMBRE et soleil, fruit 20mm lég.acidulé en avril (JD a un sujet précoce: fevrier), meilleur si bien mûr et séché 1 jour ou 2.

<-20°C

Souvent inerme (sans épines), bien que certains rameaux ont tendance à se terminer en pointe, selon aujardin.org.

feuilles 10 cm selon fjpower.forumgratuit.org/t723-elaeagnus-x-ebbingei-elaeagnus-macrophylla-x-elaeagnus-pungens

Elaeagnus x reflexa Elaeagnaceae E. pungens reflexa. 3
Elaeagnus yoshinoi Elaeagnaceae 2

13 réponses sur “Elaeagnus Goumi, ou meilleur chalef? (en faisant des fautes on écrirait ealeagnus, eleagnus, elagnus…)”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.