Action: Pourquoi, Comment choisir et recevoir les graines en fonction de vos sol, METEO et CLIMAT (Réussissent avec peu de connaissances, travail ni organisation!)

Origine de la démarche

Pour mon usage personnel ce fut un très long travail de retrouver toutes ces espèces (parfois à l’étranger) et de les renseigner. Aussi j’ai pensé que ces informations vous seraient utiles, résumées dans le tableau que j’envoie sur demande, et détaillées dans des articles comparatifs, partiellement consultables sur fruitforestier.info.

Continuer la lecture de « Action: Pourquoi, Comment choisir et recevoir les graines en fonction de vos sol, METEO et CLIMAT (Réussissent avec peu de connaissances, travail ni organisation!) »

Akebia (Akebie), Holboellia latifolia (Gloufa), et autres Lardizabalaceae (ombre totale)

Akebia: tolérance

-20°C en hiver, parfois -10°C pour a. trifoliata.

Liane fine (6*m = A. trifoliata* , lardizabalées 4 à 12m (voir tableau + bas) (grimpe bien sur arbres caducs).

Supporte l’OMBRE, préfère l’ombre partielle, supporte le soleil.

Semi-persistant (les feuilles persistent jusqu’à -10, -12°C*)

Tous sols* drainés et humides

  * selon pépinière Aoba

Fleurs Avr – May,  fruits Sep – October. pas auto-fertile (plusieurs sujets doivent se polliniser).

Fruit – Cru. Doux, mais insipide [2, 3, 46, 61, 105]. Le fruit a une saveur délicate et une texture molle et juteuse [K: palais fin]. « La saveur peut être améliorée par l’ajout d’un peu de jus de citron ». Le fruit ressemble quelque peu à une saucisse de couleur pourpre profonde [183]. Le fruit fait 7 – 13cm de long [200]. Les jeunes feuilles sont séchées Utilisé comme substitut du thé [46, 61, 105, 183].

Croissance rapide, éventuellement invasive. Il pousse bien sur les arbres à feuilles caduques [28]. Les plantes sont pas taillées [202]. Les plantes fructifient timidement, la pollinisation manuelle est conseillé [3, 11]. Probablement auto-stériles [182], si possible au-moins deux plantes cultivées devrait être associées, chacune à partir d’une source différente. Les fleurs sont odorantes [245]. Les fruits sont vendus sur les marchés locaux au Japon [46]. Le ssp. A australis trifoliata. (Diels). Rehden. Médicinal utilisé en Chine ainsi [176]. Plantes de ce genre sont notamment résistantes aux champignons de miel [200]. Caractéristiques spéciales: feuillage attrayant, indigènes Non nord-américain, fleurs parfumées (a.quinata aux parfums de vanille), des fleurs attrayantes.

La graine fraîche germe en 1-3 mois à 15 ° C [133]. Les graines sèches devrait être un mois stratifiées à froid [113, 133] et peuvent difficilement germer. Tenir à l’ombre pendant au moins 1 an.

Boutures de bois moitié mûrs, Juillet / Août dans un cadre [11, 113]. Bois tendre au printemps [113].

Les boutures de racines, Décembre dans une serre chaude [113]. Marcottage (layering) au début du printemps [1]. Très facile, le marcottage (qui se fait souvent naturellement) et replantation directe.

Lardizabala biternata:

Est celle que je réussis actuellement le mieux à Aix-en-Provence, avec ses grandes feuilles longues et pendantes comme celles de la vanille. A l’ombre.

Préfère un sol sableux riche en humus et bien drainé dans une position protégée ombragée [200]. (En Angleterre?) Il a besoin d’un mur ensoleillé à un autre rapport [182], tandis que d’autres disent qu’il Réussit au soleil ou mi-ombre [188, 219]. Une très plante ornementale [1], mais il est seulement robustes dans les zones les plus douces de Grande-Bretagne tolérer des bas occasionnelles à -10 ° C [184]. La jeune croissance au printemps peut être endommagé par le gel tardif. Les fruits ne sont formés dans ce pays après un long été chaud [166, 219]. Les plantes grimpent par les moyens de Twining [182], ils ne sont pas vraiment besoin de la taille [219]. Les fleurs peuvent être monoïque ou dioïque. Les fleurs mâles et femelles sont transportées dans le même plantes [188]. Le fruit comestible est vendu sur les marchés locaux au Chili et au Pérou [46].
propagation
Semences – sèment au printemps dans une serre [200]. Repiquer les plants dans des pots individuels quand ils sont assez grands pour les manipuler et les pousser dans la serre pendant au moins leur premier hiver. Plantez au début de l’été et, si possible, donner les plantes une certaine protection pour leur premier hiver à l’extérieur.

JD: Selon une autre source: Semis des graines: « 24 heures dans de l’eau tiède puis semer dans un endroit chaud dont la température se rapprochera des 30°c. Germination en 2 à 4 semaines »
Selon une autre source: « Germination lente 12 à 18 mois ».
Je pense que ça dépend si les graines sont fraichement extraites du fruit et semées en début de saison, ou endormies par séchage et nécessitant donc une période de froid en pleine terre pour lever la dormance.

Boutures de bois mi-mûr, 5 – 10 cm de long avec un talon, Juin / Juillet dans un cadre [78]. Les boutures doivent être mis dans des pots individuels [78]. Un bon pourcentage [78]. Boutures de tiges au printemps et à l’automne [200].

Stauntonia hexaphylla:

Fruit – [2, 3, 58, 179] crus ou cuits. [11] doux et juteux avec un goût de miel [46], il est hautement estimé comme un fruit dessert au Japon [183]. Le fruit est jusqu’à 5 cm de long [188].

les détails de culture
Nécessite un sol de rétention d’humidité bien drainé dans une position abritée [200]. Réussit dans les sols acides ou alcalins, en plein soleil ou mi-ombre [200]. JD: au sud de la France, uniquement à l’ombre (JD). Il pousse mieux si ses racines sont dans une position ombragée et le sommet est permis de se développer dans le soleil [K]. Une plante très ornementale, il est seulement en plein air rustique dans les zones plus douces de Grande-Bretagne [3, 11, 59], de tolérer des températures jusqu’à environ -10 ° C lorsque la plante est complètement dormant [184]. JD: au moins -15°C (JD) La jeune croissance au printemps, cependant, peut être endommagé par le gel tardif. Il est cultivé pour ses fruits comestibles au Japon. Les fleurs ont un parfum doux agréable [245]. Une plante grimpante ne se soutient par enroulant autour d’autres plantes et supports [219]. Les plantes sont dioïques mais les femelles ont porté leurs fruits parfois en l’absence d’un pollinisateur mâle [11, 200]. En Grande-Bretagne fruit est habituellement seulement dans des étés ensoleillés FORMÉ [166, 219]. La pollinisation manuelle peut améliorer nouaison [166]. plantes mâles et femelles doivent être cultivées si les semences est nécessaire.
propagation
Graine – truie au début du printemps dans une serre. La graine peut prendre 18 mois pour germer. Repiquer les plants dans des pots individuels, une fois qu’ils sont assez grands pour les manipuler et les pousser dans la serre pendant au moins leur premier hiver. Plantez les à leurs postes permanents au début de l’été et envisager de leur donner une certaine protection contre le froid Pour leur premier hiver ou deux à l’extérieur [K].

Boutures.

Comparatif Lardizabalaceae (les espèces dont les différences sont renseignées dans la colonne de droite, sont de bonnes grimpantes persistantes dont les autres caractéristiques sont similaires). La colonne « note » donne l’appréciation, la note la plus élevée (5) signifiant « excellent ».

Latin Name Common Name Family Synonyms Note Particularités
Akebia quinata Akebia, Chocolate vine, Fiveleaf Akebia, Chocolate Vine Lardizabalaceae Rajania quinata. 4 -20 à -50°C, mi-ombre ou soleil, haut 12m
Akebia trifoliata

Akebia longeracemosa* (taiwan)

Akebia, Threeleaf Akebia Lardizabalaceae Clematis trifoliata. A. lobata. 4 -12 à -20°C, ombre ou soleil, haut  6* à 9m
Akebia x pentaphylla Lardizabalaceae 4 -15°C, semis infidèle, croisement de quinata et trifoliata
Decaisnea fargesii Blue Sausage Fruit Lardizabalaceae 3 Arbuste decrit là
Decaisnea insignis Lardizabalaceae 2
Holboellia angustifolia Lardizabalaceae 2 -18°C*

ombre ou soleil*

4m*

Holboellia coriacea Sausage Vine Lardizabalaceae 2 long -5°C(200), court -15 (184), ombre, 7m
Holboellia grandiflora Lardizabalaceae 2 ombre ou soleil*

5m*

Holboellia latifolia  Gloufa Lardizabalaceae Stauntonia latifolia. 3 + -3 (vpciste) à -15°C (pfaf*),

-18°C*, fleurs en mars, apprécié en himalaya.,ombre ou soleil*, haut 4m, 5m*

Lardizabala biternata Zabala Fruit Lardizabalaceae 3 + -8° en ombre totale ou mi-ombre selon chileflora.com, -10°C  selon chilternseeds, -6°C selon un autre vendeur, -10°C selon pfaf *(erreur pictogramme, voir paragraphe « culture »), apprécié au chili, mi-ombre, haut 3,4m
Sinofranchetia chinensis Lardizabalaceae 2
Stauntonia hexaphylla

Stauntonia obovata*, -16°C oralement en oct 2019, mieux que -8°C au catalogue*, à l’ombre* en sol riche* à l’abri des vents froids*

Lardizabalaceae Rajania hexaphylla. 3 -10 (selon pfaf*) à -16?°C (selon un pépiniériste des Avettes qui la cultive dehors entre Macon et Chalon-sur-saone), -18°C*, apprécié au japon, mi-ombre ou soleil*. haut: 10m
* selon pépinière Aoba

Actinidia arguta (KIWAI, un kiwi plus doux en « grains de raisin » lisses sans poils ni acidité – Liane). (Actinida avec faute orthog

-30°C, certains cultivars jusque -50°C (160)

LIANE 15m

M-o., Soleil pour davantage de fruits (200), ne supporte pas en mi-journée le plein soleil en provence (JD).

Caduques, feuilles en mai, fleurs en juin-juillet, fruits en octobre.

Tous sols. Humides, limoneux et neutres préférés (1, 200). Tolère modérément sols acides et alcalines [202]

actinidia_arguta_003jymActinidia_arguta_0906

Mini-fruits en grappes. Sans l’acidité du kiwi, il est donc précieux dans une optique frugivore :). Peau lisse sans poils pouvant être mangée avec le fruit. Le Kiwai reste insensible au virus qui décime les cultures de kiwi depuis 2014 et est beaucoup plus résistant au froid (kiwi=-10°C). Je trouve que les kiwai verts sont meilleurs que les kiwai rouges (JD).

Actinidia-arguta-foliage Actinidia-arguta kiwai images

Fruit – crus, cuits ou séchés pour une utilisation ultérieure [1, 3, 61, 105]. Plus sucré que A. deliciosa, le kiwi [183], la peau est lisse et vous pouvez la manger avec le fruit [K]. Le fruit contient jusqu’à cinq fois la teneur en vitamine C du cassis [74]. Très estimé Selon un rapport [151] tandis qu’un autre dit qu’ils sont insipides (NDLR: certains botanistes ont vraiment les papilles cramées par la malbouffe?). [11] Les fruits sont jaune verdâtre ou pourpre-rouge à maturité et sont environ 2 à 3 cm de long [198, 266]. Ils contiennent un petit nombre de graines qui sont facilement consommées avec le fruit [K]. La plante est riche en sève, qui peut être prélevée et bue au printemps [105, 177, 183].

Habituellement plantes sont dioïques mais le cultivar ‘Issai’ est auto-fertile [200]. Espèces polymorphes [74]. Fruits formés sur second fond de bois de l’année et sur lambourdes sur vieux bois [126], toute taille s’effectue au mieux en hiver [219]. Les plantes ne fleurissent que cultivées dans les climats suffisament « chauds » [202]. Cette espèce fleurit ainsi dans les jardins dans le sud et l’ouest de la Grande-Bretagne [219], les petites fleurs étant odorantes [245]. C’est une plante grimpante qui se soutien seule en s’enroulant autour des branches, etc. [200]. Plantes mâles et femelles doivent cohabiter pour obtenir des semences. Plantes de ce genre sont notamment résistantes aux champignons de miel [200].

Semis: Probablement trois mois de stratification seraient préférables [113] Soit semer dès Novembre ou dès que possible. Graine fraîches germent en 2-3 mois à 10 ° C, graines sèches peuvent prendre plus de temps [133]. Ombrer au début. Les plants sont soumis à la fonte des semis, donc ils doivent être bien ventilés [113].

On peut ensuite les déguster tels que ou y greffer un cultivar de kiwai.

Les boutures échouent selon « tige » et « belinsecte ». Boutures de bois tendres au printemps [K]. Boutures de bois moitié mûrs, Juillet / Août dans un cadre (in a frame). Pourcentage très élevé [113]. 5% de réussite pour les boutures hivernales avec bois aouté selon « visakoivu » (JD).. Boutures de bois mûrs, Octobre / Novembre in a frame.

 Il existe plusieurs cultivars de KIWAÏ, issus de semis de A. Arguta (les plus parfumés) et A. Kolomita (les plus productifs). Ce tableau recense les espèces de kiwai et de kiwi, dont le semis donne des résultats variables et parfois de nouvelles variétés qui se bouturent pour donner l’identique.
Latin Name

(cliquer sur nom pour voir photos)

Common Name Family Synonyms Note:

5 = excellent

Actinidia arguta Tara Vine

Kiwai

Actinidiaceae A. giraldii. Diels. A. megalocarpa. Nakai. Trochostigma arguta. Sieb.&Zucc. 5 -30°C

-50°C

Actinidia arguta cordifolia Actinidiaceae A. cordifolia. Miq. A. platyphylla. A.Gray. A. rufa cordifolia. Dunn. A. rufa dulcisisma. Koidz. 4 -35°C
Actinidia arguta rufa Actinidiaceae A. rufa. (Sieb.&Zucc.)Planch. Trochostigma rufa. Sieb.&Zucc. 4 -35°C
Actinidia arisanensis Actinidiaceae A. rankanensis. Hayata. A. remoganensis. Hayata. 3
Actinidia asymmetrica Actinidiaceae 3
Actinidia callosa Actinidiaceae 3
Actinidia callosa formosana Actinidiaceae A. formosana. Hayata. 3
Actinidia callosa henryi Actinidiaceae A. curvidens. Dunn. A. callosa typica. Dunn. A venosa. Hand-Mazz. non Lindl. 3
Actinidia callosa indochinensis Actinidiaceae A. indochinensis. Merril. 3
Actinidia callosa pubescens Actinidiaceae A. pubescens. Ridley. 3
Actinidia chinensis Kiwi Actinidiaceae 4 -15°C
Actinidia coriacea Actinidiaceae A. callosa coriacea. Finet.&Gagnep. 3
Actinidia deliciosa Kiwi Fruit Actinidiaceae A. chinensis. Hort. non Planch. 5 -12°C
Actinidia eriantha Actinidiaceae A. davidii. Franch. A. lanata. Hemsl. 3
Actinidia fortunatii Actinidiaceae A. dielsii. Lév. A. glaucophylla. F.Chun. 3
Actinidia fulvicoma Actinidiaceae 3
Actinidia giraldii Actinidiaceae A. megalocarpa. 3
Actinidia glabra Actinidiaceae 3
Actinidia hemsleyana Actinidiaceae A. kengiana. Metcalf. A. subglaucifolia. Metcalf. 3
Actinidia henryi Actinidiaceae 3
Actinidia holotricha Actinidiaceae 3
Actinidia hypoleuca Actinidiaceae A. japonica. Nakai. A. melanandra. Finet.&Gagnep. non Franch. 3
Actinidia kiusiana Actinidiaceae 3
Actinidia kolomikta Kiwai à longs fruits Actinidiaceae Kolomikta mandschurica. Regel. Trochostigma kolomikta. Rupr. 4 -30°C
Actinidia kolomikta gagnepainii Actinidiaceae A. gagnepainii. Nakai. 3
Actinidia kwangsiensis Actinidiaceae 3
Actinidia lanceolata Actinidiaceae 3
Actinidia latifolia Actinidiaceae A. championi. Benth. A. gnaphalocarpa. Hayata. A. miquelii. King. 3
Actinidia longicauda Actinidiaceae 3
Actinidia maloides Actinidiaceae 3
1 2
Latin Name Common Name Family Synonyms Note
Actinidia melanandra Red Kiwi Actinidiaceae A. rufa parvifolia. Dunn. 4 -15°C
Actinidia melliana Actinidiaceae 3
Actinidia petelotii Actinidiaceae 3
Actinidia pilosula Actinidiaceae A. callosa pilosula. Finet.&Gagnep. 3
Actinidia polygama Silver Vine Actinidiaceae A. volubilis. (Sieb.&Zucc.)Planch. Trochostigma polygama. Sieb.&Zucc. 4 – 30
Actinidia polygama lecomtei Actinidiaceae A. lecomtei. Nakai. A. melanandra. Finet.&Gagnep. non Franch. 3
Actinidia purpurea Actinidiaceae A. melanandra latifolia. E.Pritz. ex Diels. A. rufa arguta. Dunn. A. rufa typica. Dunn. A. charta 4 -15
Actinidia rubricaulis Actinidiaceae 3
Actinidia rubus Actinidiaceae 3
Actinidia rudis Actinidiaceae 3
Actinidia sabiifolia Actinidiaceae A. callosa sabiaefolia. Dunn. 3
Actinidia strigosa Actinidiaceae 3
Actinidia tetramera Actinidiaceae A. rubricaulis. Dunn 1911 non Dunn 1906. 3
Actinidia trichogyna Actinidiaceae A. callosa trichogyna. Finet.&Gagnep. 3
Actinidia valvata Actinidiaceae 3
Actinidia venosa Actinidiaceae A. callosa. Dunn. non Lindl. 3
Actinidia x fairchildii Actinidiaceae 4 -10

Shepherdia canadensis

Supporte plus froid que -15°C (autour de -25°C)

2,5m, arbuste

mi ombre, soleil…

caduques

tous sols et PH, même pauvres, secs et salés. Il peut fixer l’azote.

+ eleagnus, saponines

fleur en Avril, et les graines mûrissent de Juil à Septembre. Les fleurs sont dioïques (fleurs individuelles sont soit mâle ou femelle, mais un seul sexe se trouve sur l’arbuste: les deux plantes mâles et femelles doivent être cultivés pour obtenir des semences fertiles) L’arbuste n’ est pas auto-fertile.

http://commons.wikimedia.org/wiki/User:Wsiegmund
Shepherdia canadensis Buffalo Berry, Russet shepherdie, Canada Buffaloberry
http://commons.wikimedia.org/wiki/User:Wsiegmund

Fruit – cru ou cuit [2, 3, 22, 46, 85, 101]. Le fruit peut aussi être séché et utilisé comme les groseilles. Une saveur tenace mais agréable même avant le gel, il devient plus doux après gelées [62]. Un autre rapport indique que le fruit est amer et est séché, fumé ou pressé dans des gâteaux [183].  Le fruit était une friandise préférée des Indiens d’Amérique du Nord, battu dans une quantité égale d’eau jusqu’à mousser avec consistance des oeufs battus. Le goût amer est trop sucré et pas toujours apprécié la première fois. Il était important que les baies ne sont pas autorisés à entrer en contact avec quoi que ce soit gras car cela empêcherait qu’elle devienne mousseuse [256]. La mousse devrait alors être aromatisée avec un aliment sucré comme les ampoules de quamash cuits ou d’autres fruits et a ensuite servi comme un traitement spécial dans les fêtes, etc. Le goût est doux-amer et pas toujours apprécié la première fois il est consommé, même si elle se développe normalement sur une. Aujourd’hui, le sucre est utilisé pour sucrer et la confection est appelé «la crème glacée indienne» [183, 256]. Le fruit doit être utilisé avec modération en raison de la teneur en saponine [101]. Le fruit est d’environ 5 mm de diamètre [200].


Les utilisations médicinales réservées à la compétence d’un médecin: L’aide d’accouchement; Cathartique; Hémostatique; Hypotenseur; Laxatif; Ophtalmique; Cataplasme; Peau; Stomachique; TB; VD.

Buffalo berry a été couramment utilisé en médecine par plusieurs tribus indiennes d’Amérique du Nord indigènes, qui l’ont utilisé dans le traitement d’une gamme de plaintes [257]. Il ya peu, voire pas du tout, utilisé en herboristerie moderne. Un cataplasme de l’écorce, adoucie par l’eau chaude et mélangé avec de l’écorce pin cerise (Prunus pensylvanica), a été utilisé pour faire un plâtre ou un bandage pour envelopper les membres brisés [257]. Une infusion de l’écorce a été utilisé comme un lavage pour les yeux [257]. Les racines sont antihémorragique et cathartique [257]. Une infusion de racines a été utilisé comme une aide à l’accouchement et dans le traitement de la tuberculose et de la toux de sang jusqu’à [257]. Une décoction de tiges a été utilisé comme un tonique de l’estomac (il a également été utilisé pour traiter le cancer de l’estomac) et aussi dans le traitement de la constipation, l’hypertension artérielle et les maladies vénériennes [257]. Une décoction de tiges et les feuilles a été utilisé comme un lavage dans le traitement des plaies, des coupures et des gonflements [257]. Une décoction de la plante a été utilisé à l’extérieur comme un lavage et frotter pour membres endoloris, les articulations arthritiques, de la tête et des plaies du visage [257]. L’écorce interne est laxatif [257]. L’infusion a été utilisé dans le traitement de la constipation [257]. Les baies ont été mangés comme un traitement pour l’hypertension artérielle [257]. Le jus de fruit a été ivres dans le traitement des troubles digestifs [257]. Il a également été appliqué de l’extérieur dans le traitement de l’acné et des furoncles [257].
Autres utilisations
Cheveux; Répulsif; Savon.

En raison de son contenu saponine, le fruit est un substitut de savon potentiel. Il est macéré dans de l’eau pour extraire les saponines [172]. Une décoction de branches a été utilisé comme un tonique pour les cheveux pour la teinture et friser les cheveux [257]. Les branches ont été récoltées en plein été, brisées et bouillir pendant 2 – 3 heures dans l’eau, jusqu’à ce que le liquide ressemblait brun café. Le liquide a été décanté et mis en bouteille sans autre traitement – il stocker pendant une longue période sans détérioration. Pour l’utiliser, la décoction a été frotté dans les cheveux qui a été simultanément recroquevillé et teints dans une couleur brunâtre [257]. Les baies, la mousse faite d’eux, ou une gelée de fruits, ont été mangés comme un insectifuge [257]. Il a été dit que les moustiques étaient beaucoup moins susceptibles de mordre une personne qui avait mangé le fruit [257].
les détails de culture
Paysage Utilisations: le contrôle de l’érosion, Haie, Massing, couverture supérieure. Réussit dans une humidité bien drainé rétention ordinaire [1, 3, 11]. Tolère les sols secs et pauvres [200] et l’exposition maritime [182]. Les plantes établies sont résistants [182] sécheresse. Les plantes peuvent accumuler le mercure quand ils sont cultivés dans des sols pollués [172]. Produit rarement des fruits en Grande-Bretagne [182]. Certaines variétés nommées ont été développés pour leur valeur ornementale [200]. ‘Xanthocarpa’ a des fruits jaunes, ‘Rubra’ a des fruits rouges [200]. Plantes de ce genre sont notamment résistant aux champignons de miel [200]. Cette espèce a une relation symbiotique avec certaines bactéries du sol, ces bactéries former des nodules sur les racines et fixer l’azote atmosphérique. Certains de cet azote est utilisé par la plante en croissance, mais certains peuvent également être utilisés par d’autres plantes poussant à proximité [200]. Dioïque. Plantes mâles et femelles doivent être cultivés si les fruits et les semences sont nécessaires. Caractéristiques spéciales: Amérique du Nord natale, de fleurs ou fleurs discret.

Propagation
Seed – il ne doit pas être autorisé à sécher [113]. Il est préférable de récolter à l’automne et semé immédiatement dans un châssis froid. Les graines stockées nécessitent 2 – 3 mois de stratification à froid [113]. Repiquez les plants dans des pots individuels une fois qu’ils sont assez grands pour manipuler. Si une croissance suffisante est faite, il sera possible de les planter à l’été, sinon les cultiver dans un châssis froid pour leur premier hiver et les planter au printemps ou au début de l’été. Boutures de bois mi-mûrs, Juillet / Août dans un cadre travaillent parfois [113].

en comparaison:

Latin Name Common Name Family Synonyms note Particularités
Shepherdia argentea Buffalo Berry, Silver Buffaloberry, Elaeagnaceae Hippophae argentea. Elaeagnus utilis. Lepargyrea argentea 3 4/4m
Shepherdia canadensis Buffalo Berry, Russet buffaloberry, Canada Buffaloberry Elaeagnaceae Hippophae canadensis. Elaeagnus canadensis. Lepargyrea canadensis 3 2,5m

Pommes du Kazakhstan, d’Italie, Espagne, Liban, Malus baccata mandschurica, …

Des pommes originelles en espagne et Italie?

Afin d’en proposer les graines dès 2021, je greffe en 2016 des variétés qui se propageaient par semis, ce qui est très rare pour les pommes (+ de 90% de mauvais résultats en semant des pépins de pommes commerciales). Elles sont très sucrées tant qu’en se cristallisant, le sucre donne des aspects « translucides » dans la pomme. Un pourcentage de ces semis sera probablement issu de croisements avec d’autres pommes méritantes: il n’y aura pas 100% de pommiers fidèles à la variété d’origine. Mais il y a une différence avec les graines issues de vergers commerciaux clonés, qui donnent moins de 10% de bons résultats et moins de 1% d’excellents résultats.

Selon l’expérience d’un membre (qui a posté dans un forum un lien vers son site web perso): le métissage de nombreuses variétés d’origines diverses dans un conservatoire donne un meilleur taux (30%) de « bonnes pommes » parmi les semis. Tandis que les pépins issus de vergers commerciaux clonés (avec peu de croisements et peu de parents), donnent 10 % de « bonnes pommes ». Bien sûr, la définition de « bonne pomme » diffère selon chacun** et certains estiment qu’il y a moins de 1% de « bonnes pommes » parmi les semis de pommes commerciales. Pourquoi tant de descendances moins bonnes que l’original?
– A cause d’une consanguinité entre clones rigoureusement identiques? Cela n’expliquerait pas les 70% de mauvais résultats avec les pépins issus de conservatoire.
– A cause de leur greffage depuis plusieurs milliers? d’années? Selon le post référencé du 21 mai 2016 en 4ème page de ce sujet: viewtopic.php?f=22&t=5188&hilit=graft+hybrids
Quelles qu’en soient les explications divergentes, le porte greffe aurait influencé la descendance des graines dans 0%, 15,8%, 2,3% et 4,9% des semis de prunier, sur les quatre années de test (0% sur les quatre années pour les semis de contrôle issus de l’arbre non greffé).
– A cause d’autre chose?

une pomme plus petite au liban

Malus trilobata, « à feuilles d’érable », mesure 7m selon plupart des sources (par exemple http://www.pepinieres-bazainville.fr/actualites/arbres-et-arbustes.html?art=377 ) ou 15m selon PFAF (erreur?).

les pommes originelles du Kazakhstan? (graines disponibles – Kazagstan pour la recherche avec faute d’orthographe)

font jusqu’à 7cm et poussent naturellement dans leurs forets variant de -50°C à +50°C datant de 65 millions d’années. Des généticiens, dont Barrie Juniper ont établi que ce sont les ancètres de nos pommes. Leur semis donne beaucoup de bonnes pommes. Il en a été recensé plus de 600 variantes, donc il est difficile de savoir s’il y en aurait de fidèles au semis.

Nous disposons de sa très bonne variété rouge de 7cm, résistante aux maladies, ainsi que de graines de 4 autres malus sieversii. Les graines donnent des arbres résistant souvent aux températures extrêmes de leurs origines.

Elles ont été données aux kazakhes pour les purger de la radioactivité des essais nucléaires et des mines d’uranium… (pectine)

https://www.youtube.com/watch?v=wNQG4egtwWI . C’est une conférence de 80 mn qu’elle a faite après une projection de son documentaire sur l’origine de la pomme

la pomme baccata mandschurica fait 2cm: (graines disponibles)

– 25 à -30 °C

7/2m

mi-ombre et soleil

caduques

Fruit – crus ou cuits. Le fruit bien mûr est très doux et a une saveur délicieuse, un peu comme la compote de pommes [K]. Le fruit est d’environ 2,5 cm de diamètre [K].

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

C’est un bon pollinisateur de tous les pommiers, car sa floraison s’étale sur une large période.

C’est un arbre rustique décoratif par sa floraison blanche abondante et parfumée ainsi que par ses fruits, de très petites (3 centimètres de diamètre) pommes jaunes ou rouges qui peuvent rester sur l’arbre jusqu’au début de l’hiver.

Les graines (et non le reste du fruit) contiennent d’assez grandes quantités d’acide cyanhydrique et leur consommation est déconseillée2. Tout comme les autres pommiers. Leur goût amer nous le rappelle.

En introduire?

Avantage: floraison étalée, pollinisant tous les autres pommiers (cultivars) dont il améliore ainsi la production. Très rustique. Mini-pomme douce et délicieuse.

Inconvénient pour ceux qui sèmeraient les graines de leurs cultivars: les graines des cultivars acquièrent alors des caractères de petites pommes,

En porte-greffe? ses éventuels drageons et rejets laisseraient aux générations futures, sur ce pied, des fruits plus intéressants que ceux des autres porte-greffe? voir aussi a ce sujet l’article « …Affranchis… »

 

Comparaison avec d’autres Malus:

Search for : malus

Latin Name Common Name Family Synonyms Edibility Rating

=Note de gout

Particularités:
Malus angustifolia Southern Crab, Southern crab apple Rosaceae 2 0
Malus baccata Chinese Crab, Siberian crab apple Rosaceae Pyrus baccata. 2 15/15m, fruit amer
Malus baccata mandschurica Manchurian Apple Rosaceae 4 7/2m, fruit doux

pollinisateur universel

Malus bracteata Rosaceae M. coronaria lancifolia. 2 0
Malus brevipes Rosaceae 2 0
Malus coronaria Garland Crab, Sweet crab apple Rosaceae 3 1
Malus domestica Apple Rosaceae POMME DE CULTURE 5 La plupart des variétés ne se reproduisent pas par semis.
Malus florentina Hawthorn-leaf crab apple Rosaceae Crataegus florentina. Pyrus crataegifolia. Malosorbus florentina. 2 0
Malus floribunda Japanese Crab, Japanese flowering crab apple Rosaceae Pyrus floribunda. P. pulcherrima. 3 0
Malus fusca Oregon Crab, Oregon crab apple Rosaceae M. rivularis. 3 2
Malus glabrata Rosaceae 2 0
Malus glaucescens Rosaceae 2 0
Malus halliana Hall crab apple Rosaceae 2 0
Malus halliana spontanea Rosaceae 2 0
Malus hupehensis Chinese Crab, Chinese crab apple, Tea Crabapple, Flowering Tea Crabapple Rosaceae 2 0
Malus ioensis Prairie Crab, Prairie crab apple, Texas crab apple, Prairie Crabapple Rosaceae Pyrus ioensis. 2 0
Malus ioensis palmeri Prairie Crab Rosaceae 2 0
Malus kansuensis Rosaceae 2 0
Malus lancifolia Rosaceae 2 0
Malus praecox Rosaceae 2 0
Malus prattii Pratt apple Rosaceae 2 0
Malus prunifolia Chinese Apple, Plumleaf crab apple Rosaceae 4 8/8m, fruits parfois amers et astringents
Malus prunifolia rinkii Chinese Apple Rosaceae M. matsumurae. Koidz. M. pumila rinki. M. ringo. 3 0
Malus pumila Paradise Apple, Common Apple, Apple Tree Rosaceae Pyrus malus pumila. 3 2
Malus pumila nervosa Crab Apple Rosaceae 3 0
Malus pumila paradisiaca Paradise Apple Rosaceae M. sylvestris paradisiaca. Pyrus malus paradisiaca. 3 0
Malus sargentii Sargent’s apple, Sargent Crabapple Rosaceae 2 0
Malus sieversii  Pomme sauvage du kazakhstan, dont 900 sortes, parmi lesquelles quelques délicieuses et résistantes aux maladies
Rosaceae 3 à 5 -45°C lorsque sur ses propres racines
Malus sikkimensis Rosaceae 2 0
Malus spectabilis Chinese Flowering Apple, Asiatic apple Rosaceae Pyrus spectabilis. 3 0
1 2
Latin Name Common Name Family Synonyms Note Particularités:
Malus sylvestris Crab Apple, European crab apple Rosaceae M. acerba. M. communis sylvestris. Pyrus malus. 3 2
Malus toringo Toringo crab Rosaceae 2 0
Malus toringoides Cutleaf crab apple Rosaceae 2 0
Malus transitoria Rosaceae 2 0
Malus trilobata Rosaceae Crataegus trilobata. Eriolobus trilobatus. Pyrus trilobata. 2 0
Malus tschonoskii Pillar apple, Crabapple Rosaceae 3 0
Malus x adstringens Rosaceae 2 0
Malus x astracanica Rosaceae 2 0
Malus x micromalus Kaido Crab Apple Rosaceae 2 0
Malus x robusta Rosaceae 2 0
Malus x soulardii Rosaceae 2 0
Malus yunnanensis Crabapple Rosaceae 2 0
1 2

Asimina triloba -25°C (asiminier), ressemble à une mangue, c’est une anone de la famille des cherimoyas.

En Espagne, le cherimoya ne tolère habituellement que -2°C, une anone des montagnes -4°C.

Je fournis asimina triloba tolérant environ -25°C, c’est un autre fruit d’apparence et goûts exotiques qui est de la famille, originaire d’Amérique du nord.

Les graines donnent de bons résultats quand il n’y a pas de mauvais croisement. Celles que je détaille provenaient soit d’angleterre (un centre de recherches d’agroforestrie), ou parfois de collectionneurs européens, dans ce cas j’indique les noms de variétés des parents possibles. Les graines anglaises donnent des fruits en forme de bouteille de fine saveur, qui se conservent assez bien (contrairement à la plupart), assez précoces et de taille moyenne, de bonne qualité gustative. Chaque graine donne de légères différences, ce qui favorise la pollinisation. Introduisez plusieurs bonnes variétés pour éviter la consanguinité et favoriser les métissages. Elles sont souvent gratuites ou à prix dérisoire au prorata des frais.

A partir de 2017 je conseille aussi des graines excellentes de chez nuttrees, obtenues par croisement ouvert de seulement 4 meilleures variétés de Peterson, sans possibilité qu’un autre pollen moins bon ne soit intervenu:

Celui qui est considéré comme le ou l’un des meilleurs:

Shenandoah,

croisé aléatoirement avec l’un des 3 autres meilleurs:

  • Allegheny
  • Rappahannock
  • Wabash

Pour ceux qui en veulent 2 ou 3 sans payer trop de transport, je peux occasionnellement les détailler 2€ la graine lors d’une commande de diverses graines, donc elles sont plus cher que des graines de « PG » mais restent abordables. (Prix U.S. de certaines autres graines = jusqu’à 15 dollars pièce 😉 Pour + de graines, commander directement chez nuttrees.

Tolerance au froid: -20°C à -35°C

4m à 10 ans, puis peut dans certains cas atteindre 10 à 14m en forêt.

Hauteur 5 a 10m: largeur 3 a 5m

Soleil

Caduques

Préfère sols riches et profonds, hydratés sans trop, en dessous de 7,5PH.

Gros fruits: doux, comme la mangue, ananas, banane, melon, papaye?… (meilleures variétés de couleur orange, pas n’importe lesquels, noms en fin d’article).

Remarque particuliere: plante et graine toxique (insecticide), seul le fruit mûr est comestible.

Selon

http://fruitiers-rares.info/articles45a50/article48-Asiminier-Asimina-triloba-Pawpaw.html

La plante est classée comme rustique en zones  USDA 5-6. Elle résiste vraiment bien au froid (-25°C).

Elle a des exigences importantes de froid durant la saison hivernale : 400 unités de froid (l’unité de froid correspond à la durée, en heures, pendant laquelle les températures restent inférieures à 7°C soit 45°F). 

Lorsque ces conditions ne sont pas remplies, elle ne fleurit pas de manière satisfaisante au printemps suivant.

Certains cultivars ont des besoins en froid hivernal moins importants.

Selon PFAF:

Préfère les riches sols limoneux avec beaucoup d’humidité et une position ensoleillée [1, 134, 160]. Les plantes sont robustes environ -20 ° C. Selon un rapport [184], tandis qu’un autre dit qu’ils sont robustes à -35 ° C Lorsque complètement endormis. [160]. Les fruits prélevés dans la nature sont souvent vendus sur les marchés locaux en Amérique [82]. La production de l’arbre commence à 4-6 ans à partir de graines et produit jusqu’à 30 kilos par arbre [160]. Il ya quelques variétés nommées [183]. Le fruit mûr est rarement vu en Grande-Bretagne [182]. Un petit arbre qui pousse contre un mur orienté au sud au jardin botanique Bristol, a donné pour la 1ère fois un fruit immature au début de Septembre 1996 (suite de la canicule de 1995). Il ne supporte pas la transplantation, les meilleures plantes sont obtenus par semis direct ou la plantation aussi jeunes que possible, donner une certaine protection (hivernale) pour leur première année ou deux [200]. Les feuilles dégagent une odeur désagréable (insecticide) une fois broyées [82, 229]. Les plantes sont insensibles aux parasites ou maladies [160]. Particularités: indigène en Amérique du Nord, attire les papillons, fleurs discrètes.

multiplication: marcottage, rejets, graines.

La graine fraîche germe en 1-3 mois à 15 ° C [134]. Les graines stockées exigent la stratification, il a un tégument et peut prendre jusqu’à 18 mois pour germer [113, 134]. La viabilité des graines se perd rapidement.

Benjamin m’a beaucoup appris des variétés comme de son expérience: puis il a réalisé un article ici http://www.greffer.net/?p=1684

de la récolte à la germination la graine devrait être maintenue humide, dans sachet plastique avec sopalin humide et ne jamais sécher. une fois en terre elle ne devrait jamais sécher non plus, et bénéficier d’une chaleur douce du substrat. il chauffe la terre entre 22 et 36°C, visant 29°C, avec une résistance chauffante et un thermostat (ebay par exemple).

Il est possible que comme les diospyros, la graine mi sèche (mais pas deshydratée), entre en dormance mais ne soit pas morte. c’est ce que suggèrent les références 113 et 134 ci dessus. Il lui faudrait alors être rapidement réhumidifiée, et connaitre le froid un hiver pour lever la dormance, puis rester humide également et surtout pendant que la terre sera réchauffée (en été ou avec un chauffage spécial).

Pour prévenir ou guérir toute moisissure, nuttrees conseille:
– lavage à l’eau oxygénée 3% (équivalent chez nous à la classique « 10 volumes ») sans préconiser de la diluer, donc je suppose un temps bref.
– En prévention, stockage avec sphaigne humide (littéralement « mousse de tourbe ») température entre 0,3 et 5°C, 4 mois* minimum 4 ans maximum (ou semis et germination possibles aussitôt que récolté si la terre est encore assez chaude et humide)
– En prévention, contact des microbes du sol, en conditions réelles à l’extérieur où elles ne doivent jamais sécher.

Graines fraiches ou stratifiées: Germination sous 100 jours lorsque la terre est assez chaude et humide
80% jusqu’à 1 an après récolte
70% jusqu’à 2 ans
50 à 60% jusqu’à 4 ans, selon Cliff (Nuttrees) qui selon Benjamin, les fait germer directement en plein champ, dans les herbes hautes pour leur faire de l’ombre, tandis qu’il a par exemple 24°C le jour et 13°C la nuit. Benjamin obtient une germination plus rapide en chauffant son substrat à 29°C, entre 22 et 36°.

Pfaf indique qu’à 15°C, la graine peut prendre 1 à 18 mois pour germer.*
Elle peut aussi être semée pendant l’hiver*.

Enfouir entre 3 et 5 cm de profondeur en sol fertile bien drainé (éventuellement allégé en y mélangeant perlite ou vermiculite).
Ne pas enlever le chapeau aérien au début de la levée.
Doit être à l’ombre jusqu’à ce qu’il atteigne 30 cm de haut.
Peut fructifier à l’ombre mais est plus productif au soleil.

* Temps de stratification nécessaire pour réveiller une graine qui serait endormie: si elle n’est pas semée aussitôt récoltée, ou par le demi-séchage accidentel, ou le froid. Au moins 4 mois … au frigo dans sa sphaigne ou tourbe humide, dans un sachet étanche pour maintenir l’humidité, entre 0,3°C et 6°C (le gel en dessous de 0°C peut abimer les graines).

CCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCC

Le choix de graines provenant de croisements de bonnes variétés est important car ainsi:

  • vous ne seriez pas obligé(e) d’y greffer une variété plus goûteuse
  • Le bosquet qui se formera autour après plusieurs décennies, sera formé d’arbres aux qualités gustatives de la graine d’origine.

 Les variétés sont issues de semis chanceux, croisements naturels (ou aidés d’un pinceau, puis la pollinisation se ferait grâce aux mouches après quelques années de cohabitation).

Les variétés les meilleures:

goûts de mangue (derrière un goût prédominant d’asimine): Tropical treat, KSU atwood, (KSU-Benson moins bon)

goûts d’ananas: Halvin (doux, sans après-goût, assez précoce), Kentucky champion, …

goûts de banane: Sam norris, …

goûts de melon: Summer delight, Summer delight x Mammoth (très précoce, après-goût doux), Overleese*…

goûts d’asimina: Mammoth* (gros et bon, retrouvé par Peterson lorsqu’il a commencé à réunir les meilleurs asiminiers des états-unis dans les années 60-70), Maria’s joy, Nyomi’s delicious, Allegheny (après goût de citron), Rappahannock, Shenandoah (le ou l’un des meilleurs), Susquehanna, Wabash, Lynn’s favorite*, NC1, Potomac, Belle*, IXL, Mary foos johnson, Sibley, Sweet alice, Sweet virginia, Tollgate, VE21, Zimmerman, A davis, …*variétés anciennes souvent soit de petit calibre, soit de conservation réduite (peau fine).

D’autres variétés sont parfois amères: Prolific, Sunflower (Benoit les aime bien très mûrs), Taytoo, Wells, Wilson, …

ou de goût plus modeste: Mitchell, Rebecca’s gold, PA-golden-1, Taylor, …

Prima (banane-ananas, avantage autofertile, inconvénient fleurit tôt et pas le meilleur goût)

Amelanchier Alnifolia: Une bonne alternative à la myrtille pour tous PH de sols, arbuste Hauteur 2 à 4m (facile)

Tolerance au froid: -25°C

4/3m (A. A.), son cultivar A. A. Obelisk atteint la même hauteur (en plus étroit), tandis que d’autres cultivars de A. A. atteignent 2 à 3m. Selon tous les collectionneurs ayant comparé, le fruit d’A. Alnifolia « sauvage » serait le plus goûteux-parfumé, pas le plus gros quoique jusque 15mm donc plus gros que canadensis (jd).

http://www.fruitforestier.info/fr/adherez-a-prix-libre-pour-acceder-aux-infos-relatives-aux-meilleures-selections-damelanchier/

adhesion

mi-ombre, soleil…

Caduques, sans épines. fruit mûr en juin juillet.

TOUS SOLS.

Autofertile (abeilles).

A. Alnifolia: comme une minorité de variétés d’amélanchiers, il tolère aussi les sols calcaires et plusieurs cultivars en dérivent et ART dit que les meilleurs sont: smoky, JB30, Martin (issu d’un semis de thiessen), Northline and Thiessen

Fruits: très doux, entre la myrtille et la pomme… comparable à la myrtille américaine par ses goût et douceur, on peut en manger des quantités…

 

Le fruit mûrit juin-juillet (début Juillet dans le sud de la Grande-Bretagne), il est doux et juteux, avec quelques petites graines dans le centre. Une très belle saveur douce est appréciée par presque tout le monde. De la taille d’un Cassis, le fruit est produit en petites grappes et les meilleures formes sauvages peuvent atteindre 15mm de diamètre [200, 212]. Les fruits peuvent également être séchés et transformés en pemmican [101, 183]. Le fruit est riche en fer et en cuivre [226]. Les feuilles sont un substitut de thé [161, 257].

Préfère un sol riche limoneux dans une position ensoleillée ou dans le demi-ombre [1, 200], mais se développe dans tous les sols pas trop secs ni gorgés d’eau. [11] Des plantes sont tolérantes à la chaux [200] Ils poussent aussi bien dans les sols argileux lourds. Résiste à environ -20 ° C Selon un rapport [184], tandis qu’un autre suggère environ -50 ° C [11]. Tous les membres de ce genre ont des fruits comestibles, secs et sans intérêt chez certaines espèces, sucrés et juteux chez d’autres. Les espèces stolonifères, par drageons s’étalent pour former un Fourré [11]. Hybride librement avec d’autres membres de ce genre [200]. Un greffage sur semis de lamarckii ou Sorbus aucuparia se pratique parfois dans le but d’éviter le problème potentiel d’hybridation [1].

Natif Amérique du Nord, très belle floraison.

Graines fraiches préférables à semer immédiatement. Les graines sèches semées dans l’hiver germeraient au printemps. Sinon la graine pourrait peut-être prendre 18 mois ou plus pour germer.

Selon « autrevie » et ses bouquins (non référencés), pour pouvoir germer la graine doit être soit prélevée sur des fruits flétrissants à séchés, soit fermentée. Les caractères des cultivars (non listés dans le tableau ci dessous) se perdent lors du semis.

Marcottage au printemps – prend 18 mois [78].

Division des rejets en fin d’hiver. 2 ans pour que se développent les racines.

__________________________________________

Faites plaisir aux oiseaux, plantez davantage de fruits et partagez-les.

hauteur: largeur: 1,5 a 10m pour les autres varietés.

Comparaison avec d’autres amélanchiers:

les 2 premiers sont

  • Sucrés doux, tolèrent sols assez secs et argileux lourds et calcaires (calcaire selon 200, y compris cusikii selon « détails de culture »).
  • Stolonifères.
Latin Name Common Name Family Synonyms Note sur 5 Particularités
Amelanchier alnifolia Saskatoon, Saskatoon serviceberry, Serviceberry Rosaceae Aronia alnifolia. 5 4/3M, A. A. seraient les plus parfumés. Fruits 10 à 15mm en grappe.
Amelanchier alnifolia cusickii Cusick’s Serviceberry Rosaceae A. cusickii. Fern. 4 3M, Fruits 10mm en grappe, . A les plus grandes fleurs (5cm).
Amelanchier alnifolia semiintegrifolia Pacific Serviceberry Rosaceae A. alnifolia. non Nutt. A. florida. A. oxyodon 5
Amelanchier arborea Downy Serviceberry, Alabama serviceberry, Juneberry, Common Serviceberry, Downy Serviceberry Rosaceae A. canadensis. Wieg. non (L.)Med. Mespilus arborea 3
Amelanchier asiatica Korean Juneberry Rosaceae A. canadensis japonica. Aronia asiatica. 3
Amelanchier bartramiana Oblongfruit serviceberry Rosaceae A. oligocarpa. Pyrus bartramiana. 3
Amelanchier basalticola Rosaceae A. alnifolia pumila. (Nutt.)Nels. 4
Amelanchier canadensis Juneberry, Canadian serviceberry, Serviceberry Downy, Shadblow, Shadbush, Serviceberry Rosaceae A. oblongifolia. Mespilus canadensis. 4
Amelanchier confusa Rosaceae 5 3m

tolère pas le calcaire

Amelanchier humilis Low serviceberry Rosaceae 3
Amelanchier huroensis Rosaceae 3
Amelanchier interior Pacific serviceberry Rosaceae 3
Amelanchier intermedia Rosaceae 3
Amelanchier laevis Allegheny Shadberry, Allegheny serviceberry, Smooth Serviceberry Rosaceae A. canadensis. non (L.)Medik. A. confusa. 5
Amelanchier lamarckii Apple Serviceberry Rosaceae A. canadensis. non (L.)Medik. A. botryapium. A. grandiflora. Franco. non Rehd. Crataegus racemosa 5
Amelanchier obovalis Southern Juneberry, Coastal serviceberry Rosaceae Mespilus canadensis obovalis. 3
Amelanchier ovalis Snowy Mespilus, Dwarf Garden Serviceberry Rosaceae A. rotundifolia. (Lam.)Dum-Cours. A. vulgaris. Crataegus rotundifolia. Mespilus amelanchier. 2
Amelanchier ovalis integrifolia Rosaceae A. integrifolia. Boiss. 2
Amelanchier pallida Pale Serviceberry Rosaceae A. alnifolia. non Nutt. A. gracilis. A. siskiyouensis. A. subintegra. 3
Amelanchier parviflora Rosaceae 2
Amelanchier sanguinea Roundleaf Serviceberry, Gaspé serviceberry Rosaceae Pyrus sanguinea. 3
Amelanchier spicata Rosaceae A, ovalis. non Med. Crataegus spicata. 3
Amelanchier stolonifera Quebec Berry, Running serviceberry Rosaceae A. spicata. non (Lam.)K.Koch. 5 tout petit (1,5m selon pfaf, 2m selon d’autres), il se reproduit par stolons (ou rejets de racines). Idéal pour la cueillette et permet (ou non) une vue dégagée. A.R.T. dit que A. Alnifolia est plus parfumé.
Amelanchier utahensis Utah Serviceberry, Coville’s serviceberry Rosaceae A. prunifolia. A. rubescens. 3
Amelanchier weigandii Rosaceae 3
Amelanchier x grandiflora Apple Serviceberry Rosaceae A. botryapium lanceolata. A. canadensis grandiflora. Zab. 5

62 vaccinium: dont les myrtilles (v. myrtillus, « sauvage »), v. oxycoccos (canneberge, petite « cranberry » aux feuilles persistantes), et v. praestans (bilberry, une autre airelle)

supporte autour de -25°C

Pour les sols neutres ou  basiques, on préfèrera des baies douces et délicieuses d’un arbuste de 2 à 4m de haut, d’amélanchier alnifolia au goût et apparence de myrtilles, Amélanchier a. est l’espèce la plus parfumée et qui tolère aussi un PH alcalin. Amélanchier fructifie en juin-juillet alors que les myrtilles fructifient de juillet à septembre..

Vaccinium praestans, et V. moupiense absent du tableau ci dessous, « préfère les sols acides ». A essayer en sols neutres?

***************************

Si vous avez des terres acides, les graines du groupe les plus intéressantes sont les myrtilles, vous trouverez les plus communes dans les fruits frais ou séchés du commerce ou des alpages sans qu’il soit utile d’acheter des graines séchées. Il existe de nombreuses sélections de myrtille « V. Corymbosum » et « V. Ashei » qui sont douces ou acidulées.

Les adhérents ont accès à 2 excellents Vaccinium rares non renseignés dans le tableau ci dessous. L’un donne des fruits de 15 à 20mm multicolores, l’autre donne de petits fruits blancs. Ils exigent aussi une terre acide

Vaccinium vacciniaceum = serratum, aux petits fruits blancs, originaire de l’est himalaya. j’en ai des graines.

Multicolores: Vaccinium Reticulatum originaire d’Hawai (sur les volcans en plein pacifique entre amérique centrale et japon), entre 600 et 3600M d’altitude (tolère -12 à -17°C). 1 m de haut, feuilles persistantes vert sombre à bleu-vert. Les nouvelles pousses sont rouges. Les fleurs jaunes à rose vif. Les grosses baies juteuses sont de différentes couleurs d’un arbuste à l’autre: jaune, orange, rose, rouge, violet, bleu foncé. Le goût des baies varie d’insipide, acidulé ou très sucré. j’en ai des graines.

les adhérents auront également accès à Vaccinium angustifolium.

Je cherche encore V. praestans…

Dans une autres famille de plantes à terrains acides, les adhérents ont accès à Gaultheria Shallon

qui supporte la sécheresse. (voir liste résumant les 50 disponibilités et tolérances ici)

******************

Les myrtilles (v. myrtillus, « sauvage » française) sont très appréciées mais 2 autres vaccinium de la liste « pfaf » sont également appréciés:

  • v. oxycoccos (canneberge, petite « cranberry » aux feuilles persistantes, meilleure que la cranberrie américaine, considérée délicieuse mais plus acide que la myrtille, elle poserait des problèmes digestifs et rénaux en cas d’excès). originaire d’Amérique du Nord et Eurasie, elle se produit dans la partie continentale du Canada et dans le nord des États-Unis. Elle pousse en Europe, y compris la Grande-Bretagne, de la Scandinavie au sud et à l’est de la France, en Roumanie, Asie et Japon.
  • v. praestans (bilberry, une autre airelle 12mm douce, parfumée, délicieuse, sans inconvénients connus).
    Autres noms: Iwa tsusuji (co jp japon), krasnika (ru), kamchatka (uk), Pousse en amerique du nord et asie du nord-est et russie de l’est. Originaire de N.E. Asie, y compris le nord du Japon, également des Aléoutiennes et de l’Alaska. Il a été peu décrit en 1810 quand il a été collecté au Kamtchatka, mais ne semble pas avoir été cultivé jusqu’à ce que Wilson l’ait introduit à partir de Sakhaline en 1914.

Ces 3 vaccinium exigent une terre acide ou très acide, et font 10 à 20 cm de haut.

v. corymbosum est appréciée comme une plus grosse myrtille (blueberry, ou « myrtille américaine »), haute de 2m/2m mais exige aussi une terre acide à très acide.

Détails de la culture selon PFAF:
Nécessite un sol humide mais drainant, sans calcaire, préférant celui qui est riche en tourbe ou un terrau léger avec de la moisissure [11, 200]. Préfère un sol très acide avec un pH compris entre 4,5 et 6, les plantes deviennent rapidement chlorotiques lorsque la chaux est présente. Succès en plein soleil ou ombre légère bien qu’il fruits mieux dans une position ensoleillée [17, 200]. N’aime pas les perturbations de la racine, les plantes sont cultivées dans des pots jusqu’à ce qu’elles soient plantées dans leurs positions permanentes [200] .Tolèrent une certaine ombre, réussissant dans les bois légers. Très tolérant au vent et à l’exposition [186]. Les plantes ne se portent pas toujours bien dans les positions abritées et fructifient mieux dans une position exposée [115]. Ils peuvent également former un couvre sol dans les bois acides [186]. A freely suckering shrub when growing well[182]. Les plantes se régénèrent rapidement à partir du sol, si elles sont brûlées et tolèrent aussi un peu de pâturage [186]. Un rapport dit que la plante est auto-stérile [3], un autre qu’il est auto-fertile [17]. Les fruits sont appréciés par la faune et les plantes fournissent de la nourriture à un certain nombre d’espèces d’insectes [186]. Plants in this genus are notably resistant to honey fungus[200].
Propagation
Semer – semer l’hiver tardif dans une serre dans un mélange de pot sans calcaire et ne couvrir que la semence [78]. Les semences stockées peuvent nécessiter une période allant jusqu’à 3 mois de stratification à froid [113]. Un autre rapport indique qu’il est préférable de semer la graine dans une serre dès qu’elle est mûre [200]. Une fois qu’ils sont environ 5cm de hauteur, piquer les semis dans des pots individuels et les faire pousser sur une position légèrement ombragée dans la serre pour au moins leur premier hiver. Plantez-les dans leurs positions permanentes à la fin du printemps ou au début de l’été, après les dernières gelées attendues.
bouture: Coupe de bois mi-mûr, 5 – 8cm avec un talon, août dans un cadre [78]. Lente et difficile. Découpe de bois matures à la fin de l’automne. Mise en couches à la fin de l’été ou au début de l’automne [78]. Un autre rapport indique que le printemps est le meilleur moment pour calquer [200]. Prend 18 mois [78].
Division des rejets au printemps ou au début de l’automne [113].
Suggestions de JD pour les semis: les ericacées sont réputées difficiles à germer, surtout lorsque les graines ont séché. Il est donc préférable de les faire tremper dans l’acide gybérellique dilué, d’en tenter un plus grand nombre de graines, OU de les mettre directement à leurs emplacements définitifs (semis direct) AVANT OU au début de L’hiver (et non pendant ou à la fin de l’hiver), afin que les graines bénéficient de plus de 3 mois de gelées au contact de la terre humide, avec quelques pailles autour pour maintenir la terre humide.
PFAF indique (en gras ci dessus) de les cultiver d’abord en pots, car elles ne supporteraient pas une transplantation à racines nues. Mais le semis direct serait encore + avantageux de ce point de vue, bien qu’il soit rarement abordé dans les habitudes et la littérature.
Dans le sud il sera important qu’elles soient à l’ombre du soleil de midi (par exemple sous un arbre), comme à la lisière des bois où elle croit naturellement.

Dans la colonne de droite, les différences entre les meilleurs vaccinium:

Search for : vaccinium (sauf v. reticulatum dont j’ai des graines, et moupiense non renseignés par PFAF)

Latin Name Common Name Family Synonyms Edibility Rating Différences
Vaccinium melanocarpum Georgia Blueberry Ericaceae V. stamineum melanocarpum. Mohr. Polycodium melanocarpum. 2 0
Vaccinium membranaceum Mountain Huckleberry, Thinleaf huckleberry Ericaceae V. myrtilloides. non Michx. 3 1
Vaccinium modestum Ericaceae 3 0
Vaccinium mortinia Mortiño Ericaceae V. floribundum. H.B.K. 2 0
Vaccinium myrsinites Florida Evergreen Blueberry, Shiny blueberry Ericaceae V. nitidum. 2 1
Vaccinium myrtilloides Sourtop Blueberry, Velvetleaf huckleberry Ericaceae V. canadense. Richards. 3 1
Vaccinium myrtillus Bilberry, Whortleberry

« myrtille sauvage » européenne

Ericaceae Vaccinium myrtillus oreophilum, Vaccinium oreophilum 4 O,2/0,3m; m-o, soleil; Fruits acidulés 10mm tanniques (éviter en cas de grossesse et de traitements anticoagulants). F Caduques; ne supporte pas le sel
Vaccinium neglectum Deerberry Ericaceae 2 0
Vaccinium nummularia Ericaceae 2 0
Vaccinium occidentale Western Blueberry Ericaceae 2 0
Vaccinium oldhamii Ericaceae V. ciliatum. non Thunb. 2 0
Vaccinium ovalifolium Black Huckleberry, Oval-leaf blueberry Ericaceae 3 1
Vaccinium ovatum Evergreen Huckleberry, Florist’s Huckleberry, Shot Huckleberry, Californian Huckleberry Ericaceae 3 1
Vaccinium oxycoccos Small Cranberry,

petite canneberge

(Nord Amérique, Eurasie)

Ericaceae Oxycoccus oxycoccos. Oxycoccus palustris. O. quadripetalus. Oxycoccus vulgaris. 4 H 0,1/l. 1m; fruits 6mm acides mais de parfum supérieurs; m-o, soleil; F. persistantes.

Son excès perturbe digestion et reins.

Vaccinium padifolium Madeiran Whortleberry Ericaceae V. arctostaphylos. non L. V. maderense. 2 0
Vaccinium parvifolium Red Bilberry, Red huckleberry Ericaceae 3 1
Vaccinium praestans Kamchatka Bilberry

(N-E Asie, N Japon)

Ericaceae 4 0,2/0,3m; MI-O; F. caduques.

Fruits doux, parfumés et délicieux sans inconvénients connus.

Vaccinium salicinum Ericaceae V. uliginosum salicinum. (Cham.)Hulten. 2 0
Vaccinium scoparium Grouseberry, Grouse whortleberry Ericaceae V. erythrococcum. V. microphyllum. non Bl. V. myrtillus microphyllum. 2 1
Vaccinium simulatum upland highbush blueberry Ericaceae Cyanococcus simulatus. Vaccinium stamineum sericeum 2 0
Vaccinium smallii Ericaceae 1 0
Vaccinium sprengelii Ericaceae V. donnianum. Wight. 1 0
Vaccinium stamineum Deerberry Ericaceae V. candicans. 3 0
Vaccinium tallapusae Ericaceae 1 0
Vaccinium tenellum Small-Cluster Blueberry Ericaceae Cyanococcus tenellus (Aiton) Small 1 0
Vaccinium uliginosum Bog Bilberry Ericaceae 3 1
Vaccinium vacciniaceum Ericaceae V. serratum 1 j’ai des graines

fruits blancs

Vaccinium vacillans Dryland Blueberry Ericaceae V. torreyanum. Cyanococcus vacillans. 3 0
Vaccinium virgatum Rabbit-Eye Blueberry, Smallflower blueberry Ericaceae 1 0
Vaccinium vitis-idaea Cowberry, Lingonberry, Northern mountain cranberry, Cranberry Ericaceae 3 2
1 2
Search for : vaccinium

Latin Name Common Name Family Synonyms Edibility Rating Medicinal Rating
Vaccinium alaskaense Alaska Blueberry Ericaceae V. ovalifolium. non Smith. 2 0
Vaccinium amoenum Large-Cluster Blueberry Ericaceae 2 0
Vaccinium angustifolium Bleuet (Amérique). Low Sweet Blueberry, Lowbush blueberry Ericaceae V. lamarckii. Camp. V. pennsylvanicun angustifolium. V. pensylvanicum. Lam. non Mill. 3 jai des graines.

20cm. Fruit 12 mm le premier bleuet cultivé commercialement. Très doux avec un léger goût de miel, il est considéré comme le meilleur des bleuets de type nain

Vaccinium angustifolium laevifolium Low Sweet Blueberry Ericaceae V. pennsylvanicun angustifolium. 3 0
Vaccinium arboreum Farkleberry Ericaceae Batodendron andrachniforme. Batodendron arboreum 2 1
Vaccinium arbuscula Dwarf bilberry Ericaceae Vaccinium caespitosum. Vaccinium nivictum 1 0
Vaccinium arctostaphylos Caucasian Whortleberry Ericaceae 3 0
Vaccinium ashei Rabbiteye Blueberry Ericaceae Polycodium ashei. Harb. 2 le moins exigeant en froid (seulement 400 à 500H en dessous de 7°C)
Vaccinium bracteatum Sea Bilberry Ericaceae Andromeda chinensis. 1 1
Vaccinium brittonii Ericaceae V. angustifolium nigrum. (Wood.)Dole. 1 0
Vaccinium caesariense New Jersey blueberry Ericaceae 2 0
Vaccinium caespitosum Dwarf Bilberry Ericaceae 3 1
Vaccinium ciliatum Ericaceae 1 0
Vaccinium constablaei Hillside Blueberry Ericaceae V. pallidum. Ait. 3 0
Vaccinium corymbosum High-Bush Blueberry, American Blueberry, Swamp Blueberry, Blueberry Ericaceae  Myrtille Américaine
4 2/2mmi-o, soleilF. Caduques
Vaccinium crassifolium Creeping Blueberry Ericaceae 2 0
Vaccinium cylindraceum Ericaceae 2 0
Vaccinium darrowii Darrow’s blueberry Ericaceae 1 0
Vaccinium deliciosum Alpine Blueberry, Cascade bilberry Ericaceae 3 0
Vaccinium duclouxii Ericaceae 3 0
Vaccinium elliottii Elliott’s blueberry Ericaceae 1 0
Vaccinium erythrocarpum Southern Mountain Cranberry Ericaceae Oxycoccus erythrocarpus. Hugeria erythrocarpa 3 0
Vaccinium formosum Swamp Highbush Blueberry, Southern blueberry Ericaceae Vaccinium australe 3 0
Vaccinium fuscatum Black Highbush Blueberry Ericaceae V. corymbosum atrococcum. 3 0
Vaccinium hirsutum Hairy Huckleberry Ericaceae Cyanococcus hirsutus. 3 0
Vaccinium hirtum Ericaceae 1 0
Vaccinium japonicum Ericaceae Hugeria japonica. Nakai. 2 0
Vaccinium koreanum Ericaceae 1 0
Vaccinium leucanthum Ericaceae 1 0
Vaccinium macrocarpon American Cranberry, Cranberry américaine Ericaceae Oxycoccus macrocarpus. (Ait.)Pursh. 3 0,2/2m; fruits 10 à 20mm qui ne peuvent pas se manger crus étant trop acides

Son excès perturbe digestion et reins.

1 2

Comment, Pourquoi?

Tu peux adhérer pour en recevoir les graines tout au long de l’année lors des récoltes nouvelles, avec un avantage car les graines fraîches germent plus vite que les graines stockées d’arbres et lianes qui mettraient jusqu’à 2 ans pour germer. Paiement: PayPal.Me/fruitforestier. ou par courrier et chèque.

Pourquoi des graines?? …parce que un semis direct en pleine terre, sans transplantation, donne un arbre en meilleure santé et plus résistant à la sécheresse, comme expliqué là: http://www.fruitforestier.info/forets-nourricieres-semis-directs-actions/;

Les variétés de la liste suivante sont bonnes à excellentes sans sélection de génotypes exceptionnels (« note » d’appréciation de 3 à 5/5 dans les tableaux de chaque fiche détaillée), et n’ont pas été croisées comme dans les cas de proximité de cousins. Leur semis n’occasionne donc pas une perte de qualités, tout au plus une légère diversification saine et naturelle. C’est aussi laisser à la nature son rôle d’artiste, d’improvisation ou d’évolution.

Au contraire, certains cultivars sont des exceptions obtenues lors de centaines ou milliers de semis. Lorsqu’ils sont de nouveau semés, ils donnent un résultat très différent (figues, pommes, poires, …) à différent (pêches, cerises, prunes, abricots, …) ou ressemblant (acca dont la forme sauvage est bonne aussi, …). Une minorité de cultivars, aux origines indéterminées, se reproduisent fidèlement par semis.

Pour obtenir un cultivar identique, il faut soit le greffer (pomme, poire, pêche, cerise, prune, abricot, …) soit le bouturer ou marcotter (figuier, ugni, vigne, …), soit marcotter ou trouver un rejet (amélanchier, kiwai, …)

Pourquoi des fruits? Certains peuvent être mangés en quantité appréciable sans toxicité tandis que feuilles et graines contiennent des facteurs limitants, une défense contre une consommation destructrice. les récolte et consommation des fruits est simple, donne de l’énergie, ne nuit pas à la plante, c’est son cadeau à qui transportera sa graine pour assurer sa reproduction. Notre anatomie est frugivore. Seules 2 exceptions dans cette collection, parce qu’elles sont pérennes dans l’ombre d’une forêt de fruits! 1 salade, et 1 « légume » en forme de minuscules patates (2cm) qui se cueillent comme des fruits. Dans les articles, j’indique parfois comment consommer certaines autres feuilles, graines ou racines des plantes fruitières, en cas de famine ou s’il faut les couper pour faire de la place pour privilégier la plante voisine. Je ne fournis pas les fruitiers les plus classiques ni les noix que vous pouvez trouver facilement ailleurs. Ce qu’il y a de plus sain est la chair des fruits. Les graines sont souvent toxiques (exemple: pommes, if, et une majorité d’autres). Il vaut mieux faire tremper les noix quelques heures pour les rincer, avant de les manger, pour en enlever un principe anti-nutritif: leur goût devient alors meilleur. Quelques graines de melon ou de pastèque peuvent être ingérées si on peut pas toutes les semer.

Pourquoi sauvages (botaniques)? parce qu’ils se perpétueront seuls, sans greffe ni culture, et contiennent + d’éléments nutritifs.

Selon Claude BOURGUIGNON et Eric ESCOFFIER, une forêt comestible (permaculture) se régénère toute seule et produit 15 calories pour 1 calorie investie, tandis que l’agriculture consomme 20 calories pour chaque calorie produite. L’agriculture ne serait donc ni réaliste, ni efficace ni productive à long terme, basée sur l’esclavagisme et l’épuisement des ressources et devrait être abandonnée dans les 15 prochaines années selon la nasa.

En complément aux formateurs en permaculture qui transmettent leurs expériences et enthousiasme, j’ai voulu ici indiquer et faciliter l’accès aux variétés pouvant constituer de nouvelles forêts qui produisent + qu’elles ne consomment. Pour la 1ère fois à partir de 2015, je publie, décris et diffuse la plus grande liste de fruits « originels » qui peuvent cohabiter en forêts primaires, à l’ombre comme à la canopée.

En quelques heures de semis simple j’invite chacun à anticiper comme moi l’abondance et la souveraineté alimentaire. Quoi de plus efficace que de semer un hectare en 2H, pour des millénaires?

Si vous n’avez pas envie d’étudier les articles, ici vous pouvez demander les collections adaptées à votre sol et climat

Délicieux? oui, cela dépend de la variété dans chaque espèce! chaque article contient un tableau comparatif parfois très contrasté, pour éviter toute confusion et tenter de briser un préjugé selon lequel un fruit sauvage ne serait pas très bon (article: accessible en cliquant sur le nom dans la colonne de gauche du tableau ci-dessous). La plupart du temps, la variété a un illustre cousin peu goûteux!

Pourquoi ingélifs? parce que chez nous, il gèle en hiver (« climats tempérés »).

Pourquoi bons crus? parce que c’est plus simple et meilleur pour les vitamines. Bien entendu, certains fruits seraient avantageusement cuits, pour en détruire certaines toxines, comme le « célèbre » sureau commun d’europe. Mais il y a suffisamment de choix parmi les « bons crus », donc je les propose exclusivement. De fait, je préfère les fruits doux et sans acidité, qu’on peut manger en quantité sans lassitude ni cuisson.

____________________________________________________________________

Chaque variété est étudiée, d’autres sont écartées. Un article résume le tout, contenant des liens qui renvoient aux 55 articles détaillés avec références, contenant eux-mêmes une comparaison avec liens vers les cousins de la même espèce, et divers témoignages jusqu’alors dispersés ou privés, que je publie ensemble, puis chacun peut apporter des commentaires (pour l’instant il n’y en a pas beaucoup car le site est récent donc peu référencé par les moteurs de recherche). SVP joignez vos références, sources.

Je pense qu’il est dans l’intérêt de tous, et des générations futures, que ces 55 variétés délicieuses soient semées le plus largement possible.

Publiez ou faites connaitre ce site en même temps que les variétés que vous découvrez

Je ne suis pas grand permaculteur et n’en propose pas de stages: me focalisant sur les aspects pratiques, j’allais directement voir dans les ouvrages de permaculture quelles variétés choisir et où les trouver. Avec mes critères il y avait une dizaine de variétés.  Cela m’a finalement pris des milliers d’heures et 1 an de recherches pour trouver des infos, sources et témoignages dont j’ai voulu faciliter l’accès, seulement une nouveauté pratique: le recensement, l’info et la distribution de 50 variétés fruitières (sub)spontanées délicieuses, dont 40 manquaient jusqu’à présent dans les livres et stages de permaculture. En semis direct, ces arb(ustes) ne requièrent ni connaissances, ni greffe, ni taille, seulement un peu d’arrosage en cas de sécheresse seulement quand ils sont jeunes.

_________________________________________________________________________________

Le prix de l’adhésion est libre, au minimum il doit être à peu près égal aux prix indiqués en colonne de droite.

L’association:

– Achète les semences en quantités à des professionnels, pour la pureté variétale.

– Elle distribue ces 50 graines (gros et détail), parce qu’il n’y avait pas de telle collection auparavant (un premier travail de milliers d’heures pour toutes les réunir et les renseigner).

Semeurs fous: pour obtenir davantage de graines, profitez des prix coûtants des grossistes

__________________________________________________

Échanges:

Les commentaires en bas de ce descriptif-liste des 50 fruits sauvages délicieux sont ouverts aux dons DE GRAINES DE FRUITS adaptés aux semis, tu peux y écrire ton adresse postale et les initiales latines des variétés dont tu proposes les graines, ou que tu demandes?

Il existe un site mieux organisé pour les échanges.