Bananiers Musa sikkimensis, M. basjoo et hybride ‘Helen’s Hybrid’, résistants au froid mais rarement productifs

Il s’agit d’une curiosité réellement sans intérêt nutritionnel, d’une part parce qu’il est très rare que l’été soit assez long après une hypothétique pollinisation, pour que les fruits arrivent à murir; D’autre part, parce que les fruits sont fibreux et fades, même pas sucrés (minuscules bananes obtenues vertes en Espagne puis muries sous plastique et goûtées en janvier).

Plusieurs Musa sont tolérants au froid:

  • Musa Basjoo, ayant fructifié à Istres 13, sans graines selon s
  • M. Sikkimensis, graines possibles
  • sp  Hajaray sans graines
  • Musa ‘Helen’s Hybrid’, contient des graines.

-5°C ou -10°C avec protection du stipe (faux tronc)

Soleil, exposé contre un mur au sud et bien arrosé (même en hiver), afin de donner une chance aux fruits d’atteindre la maturité dans le sud, les années les plus chaudes.

persistant

tous sols riches; protégé du vent

Selon l’organisation « pfaf », concernant le Musa Basjoo (dont les bananes resteraient astringentes et pas comestibles, selon « Toni13 »):

  • il serait possible de prélever le nectar des fleurs du « Basjoo ».
  • Sans prendre aucune responsabilité pour les effets nocifs de l’utilisation (Toujours demander conseil auprès de professionnels et médecins car chaque patient est unique et la santé est complexe et demande de longues études), indiquons que les racines auraient déjà été utilisées comme Diurétique; Fébrifuge; sialagogue. (147). Une décoction est utilisé dans le traitement de béribéri, la constipation, la jaunisse, l’hydropisie, l’agitation due à la chaleur, l’empoisonnement de leucorrhées et croton haricots [147, 218]. Les feuilles sont diurétiques [218 ].
  • Une fibre est obtenue à partir de la feuille [1, 11, 61]. Utilisée pour le tissu, voiles etc [46, 134], pour la fabrication du papier [189] Les feuilles sont récoltées en été et sont trempés dans l’eau pendant 24 heures avant la cuisson. Les fibres sont cuits pendant 2 heures avec de la lessive, puis battu dans un broyeur à boulets pendant 4 heures et demie avant d’être transformées en papier [189].
  • les détails de cultureNécessite un sol riche et une position ensoleillée abritée [11, 166, 200]. Les grandes feuilles sont très facilement déchirés par le vent [233]. Cette espèce est seulement rustique dans les zones plus douces de la Grande-Bretagne et même il y aura besoin de protection dans les régions froides en hiver [1]. Il se nourrit de fruits et dans le sud-ouest de la Grande-Bretagne [11, 59] où il a survécu aux hivers très rigoureux de 1985-1987 [K]. Les plantes sont herbacée et meurent vers le bas après la floraison, formant de nouvelles pousses à partir des racines. cultivée au Japon pour les fibres [11].
  • PropagationGraine – préférable de semer dès maturité [134] La graine germe en général rapidement. Prétremper graines stockées pendant 72 heures dans de l’eau chaude, si elle est encore flottant, alors il est pas Sow viable dans un … serre chaude au printemps, la plantation d’une grande graine dans chaque pot de germination a lieu habituellement dans les 2 -. 24 semaines à 22 ° C [134] cultiver les plantes dans la serre pendant au moins 3 ans avant de les essayer en plein air La graine reste .. viable pour 2 ans [134]. Drageons au printemps.
Search for : musa

Latin Name Common Name Family Synonyms Note Différences:
Ensete ventricosum Ethiopian Banana, Abyssinian banana Musaceae Musa ensete. M. ventricosum. 2 Ne tolère pas du tout le gel
Musa acuminata Dwarf Banana, Edible banana Musaceae 2 Ne tolère presque pas le gel
Musa basjoo Japanese Banana Musaceae M. japonica. 2 Tolère le gel. Le nectar des fleurs est doux et buvable [183].

12 réponses sur “Bananiers Musa sikkimensis, M. basjoo et hybride ‘Helen’s Hybrid’, résistants au froid mais rarement productifs”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.